C'est que du bonheur!
Affiche anniversaire

Mieux comprendre l’autisme

As-tu déjà entendu parler de l’autisme ou as-tu déjà rencontré un enfant atteint du TSA? Aujourd’hui, crayonjaune t’invite à apprendre un peu plus sur cette pathologie qui touche à peu près 1% de la population mondiale avec un pourcentage plus elevé de garçons que de filles.

‘’Je m’appelle Cyril. J’ai 16 ans et je suis autiste. J’aime visiter mon père en Georgie et j’aime regarder Netflix sur mon téléphone. Mon sport préféré est le tennis et ma matière préférée à l’école est la Science. Quand je serai adulte, j’aimerais être un aquarelliste. Mes meilleurs amis sont Tyler et Caden. Je ne sors pas en groupe comme les ados de mon âge. J’ai une alimentation spéciale et il m’est aussi difficile de comprendre certaines blagues que font certains copains…’’

Comme Cyril, il existe dans le monde à peu près 1% de personnes autistes. Chez nous, en Haïti, nous ne connaissons pas le taux de prévalence. Toutefois, de nombreux cas ont été détecté dans notre pays et il existe près d’une vingtaine de centres travaillant avec des enfants ayant des besoins spéciaux incluant les autistes, comme par exemple La Petite Chenille dirigée par le psychologue Pascal Nery (Centre de thérapie pour enfants et adolescents ayant un trouble du développement).

C’est quoi l’autisme alors?

L’autisme est une pathologie qui touche les enfants dès leur plus jeune âge et qui se caractérise par des difficultés importantes dans les domaines de la communication, des interactions sociales et les comportements, pour citer le site de la Fédération Québécoise de l’autisme.  On parle aussi dans ces cas du TSA qui est le trouble du spectre de l’autisme. Donc chaque personne atteinte du TSA est unique. Est-ce pour cela qu’on dit qu’il y a autant de formes d’autisme que d’individus austistes!

Comment reconnaitre un enfant autiste?

Les parents seront les premiers à remarquer les symtômes. En effet, chez certains bébés on peut déjà constater une absence de réaction aux autres. On  remarquera aussi que comparativement à d’autres enfants, les autistes ont des difficultés à se concentrer sur un centre d’intérêt. Ils ont une sensibilité au son, au toucher ou à d’autres simulations sensorielles et n’aiment pas être câlinés ect.  Cyril par exemple, tout jeune, aimait se tourner en rond. Il avait un attachement inhabituel à un objet particulier tandis qu’il ne manifestait pas d’intérêt pour les jouets d’enfants de son âge.

Mais comme je t’ai dit plus haut, chaque personne est unique. Donc un enfant autiste peut avoir des symptômes très différents par rapport à un autre.

Un enfant peut-il être guerri de l’autisme?

Les personnes avec les TSA ( Les Troubles du Spectre Autistique) ne guérissent pas. Mais avec le traitement et l’âge, les symtômes diminuent ou s’améliorent. Devenus adultes, de nombreuses personnes autistes arrivent à s’intégrer dans la société. Certains travaillent et même fondent leur foyer. Seuls les cas, les plus compliqués restent dans des institutions spéciales.

Enfin, certains enfants austistes tout comme toi vont à l’école, mais parfois ils sont obligés d’avoir un accompagnement spécial à temps plein dans la classe. Certains d’entre eux ont une intelligence au dessus de la moyenne pour leur âge et d’autres affichent des retards. Par exemple Cyril, tout petit, faisait montre d’une connaissance précoce des lettres et sa mémoire était bien au-dessus de la moyenne par rapport aux enfants de son âge.

Pour finir, n’oublie pas, qu’il soit différent de toi, un enfant autiste comme toi, aime, joue, pense, à des rêves et a des amis.

 

Crayonjaune remercie:

Pascal Nery, psychologue et directeur du centre La petite Chenille (Centre de thérapie pour enfants et adolescents ayant un trouble du développement).

Neddy Rebecca Carmant Demas, auteure, éductarice et mère de Cyril

Cyril Demas qui a accepté de participer à l’article et à son père, Junior Demas.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Affiche anniversaire
La belle vie!